Sunday, bloody sunday… une chanson de U2… mais surtout un événement marquant dans les années 70 à Londonderry où 14 manifestants pacifistes des droits civils ont été abattus par l’armée britannique. Tout comme Belfast, Derry fut de 1960 à 2000 le lieu de féroces affrontements toujours entre catholiques et protestants, la ville étant carrément coupé en deux, la limite étant le fleuve qui la traverse. Et tout comme à Belfast les murs des maisons sont recouverts de peintures mais à Derry les peintures sont ce différencie par leur indépendance vis-à-vis des groupes politiques et paramilitaires. Elles illustrent seulement les faits marquant du conflit. Et je dois avouer qu’elles vous prennent les tripes et vous laissent imaginer le chaos ambiant il y a à peine quelques années…

Sunday, bloody sunday… une chanson de U2… mais surtout un événement marquant dans les années 70 à Londonderry où 14 manifestants pacifistes des droits civils ont été abattus par l’armée britannique. Tout comme Belfast, Derry fut de 1960 à 2000 le lieu de féroces affrontements toujours entre catholiques et protestants, la ville étant carrément coupé en deux, la limite étant le fleuve qui la traverse. Et tout comme à Belfast les murs des maisons sont recouverts de peintures mais à Derry les peintures sont ce différencie par leur indépendance vis-à-vis des groupes politiques et paramilitaires. Elles illustrent seulement les faits marquant du conflit. Et je dois avouer qu’elles vous prennent les tripes et vous laissent imaginer le chaos ambiant il y a à peine quelques années…